Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Chroniques arrow DVD arrow Bernstein par Rattle à Berlin pour la Saint-Sylvestre: une giga teuf !!!
Bernstein par Rattle à Berlin pour la Saint-Sylvestre: une giga teuf !!! Suggérer par mail
Bernstein par Rattle à Berlin pour la Saint-Sylvestre: une giga teuf !!!

C’était le 31 décembre 2002 à la Philharmonie de Berlin. Karajan est mort depuis plus de 10 ans. Sir Simon Rattle, pas encore 50 ans, a été choisi par les musiciens pour succéder à Abbado à la direction des Berliner Philharmoniker. Quatre mois après le concert inaugural il programme, non sans un certain culot, « Wonderful Town » de Leonard Bernstein pour la Saint-Sylvestre. Il connaît bien cette œuvre, comédie musicale hommage au New-York des années 30, qu’il a déjà enregistrée en 1999 à Birmingham. Un CD déjà miraculeux. Le DVD de ce concert spectacle est encore plus extraordinaire. La salle de Sharoun ressemble, ce soir-là, à une boîte de nuit avec des spots tournants de toutes les couleurs. Dès le début, Rattle emmène tout le monde avec lui, musiciens comme public, et il ne nous lâche plus. La distribution très proche de celle du CD EMI est de très haut niveau. Et le moins qu’on puisse dire est que Kim Criswell, Audra McDonald, Brent Barrett et Thomas Hampson ont du métier et de l’abattage. Les London Voices de Birmingham devenues European Voices à Berlin, mais toujours préparées par Simon Hasley, ne sont pas les derniers à prendre un plaisir évident et communicatif à cette fête. Chaque pièce qu’elle soit dédiée à un chanteur, à l’orchestre, au chœur ou à un ensemble est un morceau d’anthologie. Quel bonheur de voir Klaus Stoll, plus habitué à jouer Bruckner, se déhancher avec sa contrebasse ou de reconnaître l’hautboïste Albrecht Mayer faisant tanguer son instrument encore plus que dans Brahms. Le public berlinois est manifestement aux anges et le montre bruyamment. Et Rattle, au charisme si évident, savoure avec jouissance mais modestie cette réussite qu’il sent prendre, se construire et qu’il orchestre de main de maestro. Sans parler du final qu’il suscite au micro en un bel allemand et qui verra se mêler dans une conga « cubaissime » jubilatoire, le public très chic mais qui s’approprie avec beaucoup de naturel (qu’on n’aille plus dire qu’il est coincé) cette salle décidément géniale, les chanteurs et membres du chœur qui grimperaient aux rideaux s’il y en avait, le premier violon Guy Braustein debout en train de jouer et qu’on a vu parfois moins détendu, la belle altiste Julia Gartemann tout sourire aux lèvres et des confettis plein les cheveux… et le regard… et tant d’autres. Sans parler de la petite touche finale, « so british », que je vous laisse découvrir. Du très grand art, derrière lequel on sent un immense travail et un très grand professionnalisme, mais aussi une joie incroyable de faire, de donner et de partager !!! Et si c’était le secret ? ? Ce DVD est du concentré de bonheur. A acquérir et à faire découvrir d’urgence à ceux et celles que vous aimez. Merci Sir Simon !!! On vous attend à Paris quand vous voulez… Wilkommen !!!

Gilles Lesur

Référence: Euro Arts/Wonderful Town/Bernstein /Rattle/ Berliner Philarmoniker/6/2005


Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 15 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.