Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Chroniques arrow Actualités arrow Un grand Tours à travers chants
Un grand Tours à travers chants Suggérer par mail
Un grand Tours à travers chants

« Des milliers d’heures d’amateurisme ! ». Je cite un des quatorze Amis d’Arthur présents durant tout le Florilège vocal de Tours, 38e du nom, qui s’est déroulé du 29 au 31 mai dernier. N’allez pas croire pour autant que ce fût un pensum. Loin de là. L’organisation est toujours aussi parfaite, les horaires respectés, l’enchaînement des quinze formations présentes (et j’oublie volontairement les six chœurs qui participent au concours national, puisque celui-ci se déroule hors les murs de la bonne ville de Tours), la qualité d’ensemble des prestations et, enfin, l’excellente initiative d’avoir engagé un présentateur de talent - le baryton Franck Leguérinel, ont fait de ce cru 2009 une très bonne année.

Côté palmarès, rien à redire. Autant j’avais été critique en 2008 devant l’avalanche de prix remis au chœur lyonnais Alter Echo dirigé par Alain Louisot, qui nous a lui-même confié qu’il en avait été gêné (et il n’est aucunement question ici de mettre en cause la grande qualité de cet ensemble, qui a encore progressé cette année, j’y reviendrai), autant cette année l’attribution des récompenses a été à la fois justifiée et méritée.
Image Notre coup de cœur ira évidemment au magnifique Ensemble vocal Est venu du Japon et à leur chef, le toujours souriant Masao Mukai. Outre leurs indéniables qualités vocales et musicales, tant dans la programmation que dans l’interprétation, cette petite quarantaine de chanteurs a fait preuve, durant ces trois journées, d’une joie de chanter très communicative. Le kanji (idéogramme) que les chanteurs avaient dans le dos signifiait "la fête", ce n’était pas qu’un hasard ! ImagePour moi, ils ont atteint plusieurs fois des sommets avec une superbe interprétation du "O magnum mysterium" de Poulenc - faisant frémir de bonheur tout le Grand Théâtre de Tours, en donnant une pièce contemporaine d’une incroyable complexité en se déplaçant par petits groupes du balcon à l’orchestre avant de se retrouver sur scène et encore en dansant… et en chantant un mambo étourdissant. Eh oui ! On danse aussi le mambo en kimono. De plus, ce chœur chante la Renaissance avec la même réussite puisqu’il a aussi remporté ce prix spécifique. Et croyez-moi, l’extrait de la "Missa Pange Lingua" de Josquin Desprez était digne des meilleurs interprètes du genre. C’est d’ailleurs ce chœur de tokyote qui participera en 2010 au prochain Grand Prix européen à Varna, en Bulgarie grâce au Grand prix de la Ville de Tours qu'il a remporté.

Image Le "Pays du Soleil Levant" était encore présent dans le Grand Prix européen de cette année. Les vainqueurs des six éditions continentales, Arezzo, Tolosa, Debrecen, Varna, Gorizia et Tours, s’affrontent dans ce prix une fois dans l’année alternativement dans chacune de ces villes. 2009 était l’année de Tours. Quelle extraordinaire soirée nous avons vécue, grâce à ces six chœurs venus de Hongrie, Argentine, Espagne, Slovénie, France et du Japon ! L’ensemble universitaire argentin de Mendoza l’a emporté. Mais comme il a dû être difficile au jury de faire un choix ! Notre cœur balançait fort avec l’excellent chœur hongrois et surtout la formation féminine Kikuka, toute de kimonos parée, qui a enchanté le public, par la beauté de ses voix, sa virtuosité et son impeccable interprétation dans un programme allant la Renaissance italienne à la musique contemporaine. Leur "Ave Maria" de Poulenc restera longtemps gravé dans nos mémoires. Encore un petit mot du chœur Alter Echo, cité plus haut, qui est constamment en progrès et qui, vraisemblablement, saura faire parler de lui.

Il est temps d’en venir au Prix de direction de chœur qui était la grande nouveauté du palmarès 2009 du Florilège vocal de Tours. Comme vous le savez, les Amis d’Arthur Oldham ont initié ce prix et l’ont doté et remis pour la première fois cette année. Il aura fallu une heure et demie de délibération au jury pour attribuer, non pas un, mais deux prix ! C’était une première et les critères d’évaluation n’étaient pas parfaitement établis. La question que nous nous posions était de savoir comment juger quelqu’un qu’on ne voit que de dos. Comment apprécier la direction sans voir les yeux, les expressions, les mains, le contact avec les choristes, bref tout ce qui fait la qualité d’un chef ? Les membres du jury que nous avons pu interroger sont tous d’accord, il faudra envisager d’autres méthodes d’appréciation. Placer des jurés différemment ou encore une caméra face aux chefs, bref toutes les hypothèses sont ouvertes. Car, là aussi, le consensus est total, ce prix est plus qu’une évidence, il devient une nécessité.
Image Pour cette première, les jurés ont donc choisi deux lauréats. D’abord, comme prévu, ils ont distingué un des chefs finalistes du concours international, le basque-espagnol Basilio Astúlez qui nous a tous ravis à la tête de son ensemble féminin Vocalia Taldea en emportant plusieurs distinctions (le palmarès complet est visible sur notre site). ImageEnsuite, ils ont pris la décision d’encourager un jeune chef français, Alexis Duffaure, qui, avec son Chœur Voyageur, se présentait dans le concours national où il a obtenu trois autres prix. Pour nous, Amis d’Arthur, ce choix nous touche doublement, puisqu’il consacre une sorte de filiation musicale, idéale et… inespérée. En effet, Alexis est un élève d’Eliane Lavail, qui fut, au début des années 80, un des jeunes chefs à être formés conjointement par Jean Laforge à l’Opéra de Paris et Arthur Oldham avec le Chœur de l’Orchestre de Paris. Nous sommes donc très heureux de ce choix.
J’aimerai, avant de conclure citer le bon ensemble venu de Yerres, Les Temps modernes, dirigé par Denis Thuillier, qui est, à l’évidence, un chœur en devenir.

Image Vous l’avez compris, tous les Amis d’Arthur présents, sont revenus ravis de leur escapade tourangelle baignée de soleil, de douceur de vivre, d’amitié et… de musique. Nous sommes heureux et fiers d’avoir fait entendre le nom d’Arthur Oldham dans ce qui est un des hauts-lieux du chant choral amateur en France… et en Europe.
Pour finir, les Amis d'Arthur Oldham ont offert la partition de la "Ballade des Dames de Paris", extraite du "Testament de Villon" (œuvre d’Arthur Oldham composée en 1997 pour le 20e anniversaire du Chœur de l’Orchestre de Paris) non seulement aux lauréats, mais aussi à quelques personnes dont on pense qu’elles seraient susceptibles de faire entendre cette musique au-delà de nos frontières.
A l’année prochaine ! Si vous ne savez pas encore ce que vous ferez de votre week-end de Pentecôte 2010, moi je n’ai aucun doute. Ce rendez-vous devient incontournable !


Jipéhel

  Soyez le premier à commenter cet article

Commenter
  • Les messages comportant des attaques verbales contre les personnes seront supprimés.
  • Vous pouvez renouveler le code de sécurité en appliquant un rafraîchissement à votre navigateur.
  • Appliquer cette méthode de rafraîchissement si vous avez entré un mauvais code de sécurité.
Nom:
E-mail
Site web
Titre:
BBCode:Web AddressEmail AddressBold TextItalic TextUnderlined TextQuoteCodeOpen ListList ItemClose List
Commentaire:

Code:* Code

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition




< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 14 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.